Une Toile Vivante

ÉCRIT PAR le 15 novembre 2017

Avis sur La Passion Van Gogh

 

Il faut savoir que ce film, La passion Van Gogh, à été en partie financé grâce à Kickstarter campaign, une plateforme internet Américaine de financement.

La passion Van Gogh est le premier long métrage d’animation, il dure environ 87 minutes, réalisé uniquement par l’intermédiaire de toiles peintes à la main, un vrai chef d’oeuvre digne de ce nom qui à reçu le prix du public au dernier Festival d’Annecy. Un film Polonais et Britannique, écrit et réalisé par Dorota Kobiela et Hugh Welchman, qui à pris 6 ans pour être achevé.
Chacun des 62 450 plans du film est une huile peinte à la main par 125 artistes venus du monde entier. Créer un plan peut prendre de une heure à deux jours, ce qui veut dire qu’un artiste peut prendre presque un mois pour une seule seconde du film. Tout ce que l’on voie dans le film est fait à partir de peinture à l’huile sur toile, qu’il s’agisse des images en noir et blanc ou en couleur.
On vient à se poser la question: comment on-t’il fait? Et bien les plans, eux, ont d’abord été tournés avec de vrais acteurs puis repeint à l’huile et à la main par des artistes. Bien sûr ce n’était pas aussi simple que cela. Je vous laisse la liberté de rechercher comment ils ont réussi cet exploit si votre curiosité vous y pousse..
À travers le film on retrouve plus de 120 peintures de l’artiste et l’intrigue du film est basée sur 800 lettres manuscrites de Van Gogh. En regardant ce film on à l’impression de découvrir un film d’animation réalisé par Van Gogh lui-même.

La passion Van Gogh est un film historique. Il a lieu à Paris pendant l’été de 1891 où l’on suit Armand Roulin qui est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Van Gogh, Théo.
On voit au début du film que Armand n’est pas particulièrement heureux de cette mission que son père lui confie.
Arrivé à Paris, Armand ne trouve pas Théo. Il apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs de Van Gogh, que Théo, anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que de quelques mois. En effet Théo était atteint de syphilis, il en est devenu fou et meurt de dementia paralytica. Le film évoque brièvement la relation entretenue par les deux frères, ainsi que la jeunesse de Van Gogh.
Armand se rend alors à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois dans une auberge près de son psychiatre. Ici Armand va mèner une vrai enquête pour comprendre les circonstances de la mort de Van Gogh qui lui semble floue. En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre que la vie de Van Gogh à été surprenante et passionnée, mais aussi que sa vie conserve une grande part de secret, car en effet les circonstances de sa mort restent pour tous un mystère. La question est: était-ce un suicide ou bien un meurtre?

Comme je l’ai déjà évoqué ce film est un vrai chef d’oeuvre. Il vaut le détour rien que pour l’esthétique du film, qui semble irréel. Les scènes en couleurs ont lieu au présent où l’on retrouve Armand qui enquête sur la mort de Van Gogh, mais certaines des scènes renvoient au passé, et celles ci sont en noir et blanc. On pourrait penser que le noir et blanc dans un film peint aux huiles serait terne, mais mon ressenti est tout à fait à l’opposé, j’ai trouver ses scènes incroyables et époustouflantes. En voyant ce film on aurait presque tendance à se focaliser sur la beauté des images en elles-même, mais il faut s’arracher à celle-ci pour se concentrer sur l’histoire que l’on veut nous faire redécouvrir. J’utilise le terme redécouvrir car pour certains cette histoire est déjà connu, car oui, La passion Van Gogh est belle et bien un film biographique qui retrace les faits historique qui ont eu lieu un an après la mort du célèbre peintre. Mais ce n’est pas que le récit qui entour la mort de Van Gogh, on y retrouve également la maladie tortueuse qu’à vécu Van Gogh, mais aussi son génie, au coeur de tout on voit la relations entre frères, car sans Théo, Vincent n’aurait pas pu peindre tous les chefs d’oeuvres que l’on connaît.
Il faut vraiment aller dès maintenant au cinéma pour se rendre compte de la qualité artistique et graphique de ce film.

 

 

Avatar Danielle Willies

Critique publiée par Danielle Willies le 

Commentaires

Commentez

Votre adresse email ne sera pas publiéeRequired fields are marked *


A voir aussi

Radio RC2

Radio RC2

Current track
TITLE
ARTIST

Background