Conquête spatiale : bientôt des humains sur la lune ?

Écrit par le 6 mai 2019

Il y a 50 ans, l’homme a marché pour la première fois sur la Lune. Un exploit scientifique et technique qui permet aux pays de montrer leur supériorité. D’un côté, la Chine a envoyé au début du mois un robot observateur sur la Lune et d’un autre, la Russie et l’Europe de leurs côtés se disputent pour être les premiers à y poser une base humaine. Pourquoi peut-on dire que la guerre de la conquête spatiale entre les pays continue ?

C’était la guerre froide :  les Etats-Unis et l’URSS se battaient pour arriver en premier sur la Lune. L’URSS a envoyé le premier cosmonaute dans l’espace en 1960. John Fitzgerald Kennedy, président des Etats Unis à l’époque, annonce qu’il va faire atterrir un homme sur la Lune avant la fin des années 60. En 1969, son désir est exaucé lorsque Neil Armstrong pose le pied sur la lune. Un total de 19 milliards de dollars dépensé par les Etats unis, se mettant eux même en crise pour leurs fins. L’URSS en crise noire se doit d’arrêter tout financement pour la conquête de la Lune, s’avouant vaincue contre leur rival.

Le 3 janvier 2019, la Chine envoie Chang’e 4, le petit robot observateur, mais dans quel but ?

Ce robot filme et prend des photos de la phase caché de la Lune. La Chine voulait être la première à le faire pour montrer qu’elle est elle aussi bien avancée dans cette conquête de la Lune. Grâce aux images, les chinois veulent alors ensuite envoyer l’amélioration du robot, Chang’e 5. Il ramènera des matériaux permettant de comprendre comment construire, pas seulement pour les scientifiques, mais pour y faire habiter l’homme de façon durable. L’investissement de la Chine pour cette conquête s’élève à plus de 25 milliards de dollars.

La Chine a été plus rapide que les autres

La Chine a devancé la Russie, qui avait annoncé en 2015 qu’elle poserait le pied sur la Lune pour 2030, avec également une volonté de construire une base humaine pour les scientifiques, afin de comprendre de fonctionnement du satellite naturel de la Terre. Ce serait alors la première fois qu’un cosmonaute poserait le pied sur la Lune.

La guerre de la conquête spatiale continue

Il y a quelques semaines, l’agence spatiale européenne (ESA) s’est alliée avec Arianespace pour aller sur Lune pour 2025. Encore aujourd’hui perdure la volonté d’être le plus rapide. L’agence annonce également un autre projet en plus d’humaniser la Lune. Leurs recherches montreraient que les pierres présentes sur place pourraient filtrer l’eau, ou encore générer de l’oxygène après certains traitements qui restent secrets au sein de l’agence européenne. Il y a quand même une volonté de la Russie de s’allier à l’Europe pour unir leurs forces. Ce serait bénéfique pour le financement et permettrait, par conséquent, d’atteindre l’objectif plus rapidement. Il y aurait cependant une certaine perte du mérite d’y avoir réussi « seul ». On verra donc comment se déroulera cette coalition.

Cette conquête lunaire est loin d’être finie, même si la conquête de mars se fait entendre…


CONTINUER VOTRE LECTURE

Current track

Title

Artist

Background