Près de 160 kilos de cocaïne saisis sur le port du Havre : Course poursuite engagée

Écrit par le 10 mai 2019

Cinq hommes, suspectés d’être impliqués dans un trafic de stupéfiants, ont été interpellés près du port du Havre. Les enquêteurs du SRPJ, le Service régional de police judiciaire de Rouen n’ont pas pu employer la manière douce. Ils ont même dû intervenir à l’aide de leur arme. Et quelque 160 kg de cocaïne ont été saisis.

C’était une course poursuite dans la ville de nuit : « Comme dans les films ! », confie une source judiciaire.

Tout commence sur le port de la cité océane. Après des mouvements suspects repérés sur le site, les enquêteurs du SRPJ de Rouen, accompagnés de leurs collègues de la BRI, ont décidé de mettre en place un dispositif de surveillance cette nuit-là. Vers minuit, une Renault Clio de couleur blanche, sort du port avec 2 individus à l’intérieur. Quelques instants plus tard, trois autres hommes sortent également du port, mais à pied. Ces derniers sont immédiatement interpellés par des fonctionnaires de la PJ. En parallèle, leurs autres collègues entament une course-poursuite avec la Clio qui a forcé le barrage des policiers. Une « chasse » s’engage alors dans les rues du Havre. Tour à tour, les véhicules de police essayent de barrer le passage à la Clio folle. Mais rien n’y fait. Les fuyards continuent leur route, coûte que coûte. Au total, une dizaine de voitures de police seront dégradées par les chocs. Se sentant menacés, les policiers à bord de leur véhicule sortent leurs armes et tirent une dizaine de fois en direction de la voiture. Personne n’a été blessé.

Des dockers interpellés

L’automobiliste et son passager sont finalement interpellés dans le quartier de l’Eure au Havre, vers 1 h du matin. Leur acharnement à fuir la police a vite été compris : dans la Clio, quatre sacs de cocaïne sont découverts avec près de 160 kilos de drogue. Selon une source proche du dossier, il s’agit de cinq Havrais âgés de 20 à 40 ans. Le plus âgé est un ancien docker déjà impliqué dans un trafic de drogues. La plus jeune était toujours docker au moment des faits. Les trois autres ne travaillent pas dans ce domaine et habitent les quartiers de l’Eure et des Neiges au Havre. Les cinq sont connus de la justice, certains pour des infractions liées à la législation sur les stupéfiants, d’autres pour des violences. Après 96 heures de garde à vue au commissariat du Havre, les cinq suspects ont été mis en examen par la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille, hier. Ils sont poursuivis pour trafic de stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs.

Antoine Gruez


Current track

Title

Artist

Background