L’Assemblée rejette l’inscription du droit à la contraception et à l’IVG.

Écrit par le 23 mai 2019

Hier, l’Assemblée Nationale a voté en majorité NON pour l’inscription du droit à la contraception età l’IVG dans le préambule de la constitution. Ces amendements UDI-AGIR, LFI et de M’jid El Guerrab avaient été proposés par le Haut-Conseil à l’égalité homme-femme. Pour justifier ce vote, la garde des sceaux Nicole Bellouet affirme que ces droits sont suffisamment garantis et ne nécessitent pas d’entrer dans la Constitution. La co-rapporteur LREM Yaël Braun-Pivet confirme : « Il n’est nul besoin de brandir des peurs en France au regard des remises en cause dans des pays étrangers. » Elle y fait référence à la Pologne et à l’Espagne où des mouvements parfois extrémistes remettent en cause le droit à l’IVG.

Sophie Auconie, en charge à l’amendement UDI-AGIR avait défendu ce projet pour consolider ces droits en y faisant référence à Simone Veil qui avait porté la loi sur L’Interruption Volontaire de Grossesse et qui vient de rentrer au Panthéon.

Anaëlle Colin


Current track

Title

Artist

Background