Une modification des transports en Normandie pour l’Armada

Écrit par le 24 mai 2019

Cette année tout est mis en œuvre pour accueillir au mieux les nombreux touristes venant pour l’Armada. Nouveau Teor, horaires parfois plus flexible, interdictions d’accès aux voitures, résumons ce qu’il va se passer sur l’ensemble des transports pendant cette période festive.

Une nouvelle ligne de teor et des horaires plus récurrents.

Pour faciliter le transport des visiteurs au maximum, la région Normandie avait prévu le coup. La nouvelle ligne de Téor T4 reliant le Zénith au Boulingrin commencera a circuler dès demain. Un projet ambitieux qu’avait eu la région qui a coûté 88 millions d’euros. Le nouveau Teor passant par le boulevard des belges passera toute les 8 minutes et attendra chaque jour de 18 à 20 000 passagers.

De plus, les horaires semblent s’allonger. Pour les lignes de Teor ainsi que la ligne F1 et F5, ils circuleront jusqu’à 2heures du matin. Même chose pour les métros qui habituellement s’arrêtent vers 23heures, du 6 au 16 juin ils circuleront jusqu’à 2heures du matin. Des horaires plus récurrents aussi vont être remarqués avec une attente de 2 à 4 minutes pour les Teor et de 3 à 5minutes pour les métros.

Le problème des trains.

Néanmoins, le réseau ferroviaire inquiète Patrick Herr, président de l’Armada et les nombreux touristes. En effet durant toute la période, des travaux importants vont être effectués sur le réseau et particulièrement sur le trajet Paris-Rouen. Une situation qui agace puisque le trajet pourrait mettre plus de 2heures. Un aller de 3heures et demi a aussi été remarqué avec un changement à Amiens pour un Paris-Rouen. Contrairement au dernier Armada de 2013, aucun train n’est prévu après 22heures pour le retour des parisiens après les concerts de la région. Les touristes frustrés le font savoir sur les réseaux sociaux même si le réseau ferroviaire rassure en disant que des liaisons supplémentaires vont être rajoutées dans les prochains jours.

Anaëlle Colin


Current track

Title

Artist

Background